CANAL WOUTERS

Concerts flottants sur la Sambre et le Canal de la Sambre à l'Oise

Du 22 juin au 8 juillet 2021

AVEC : Cécile Wouters (piano) et ses différents invités : Marie Séguier (flûtiste et chanteuse), Margaux Liénard (violoniste), Ariane Cohen-Adad (violoniste, altiste et chanteuse)

& Tomàs Mancini (son)

QUEL PIANO ? Le Catapiano, mi catamaran, mi piano flottant !

OÙ ? Concerts en itinérance fluviale le long de la Sambre et du Canal de la Sambre à l'Oise. Voir les dates et la carte ci-dessous

 

La pianiste Cécile Wouters et ses invités embarquent à bord du Catapiano, mi catamaran, mi piano flottant !

Artiste associée du pianO du lac depuis 2017, Cécile Wouters est originaire du Nord. Pour cette nouvelle création, elle met en avant le patrimoine culturel et naturel de son “pays” avec des concerts flottants où se mêlent des compositions originales, des nocturnes de Chopin ainsi que des airs de musique traditionnelle de Thiérache, de l'Artois et du Hainaut qu'elle est allée pêcher dans de vieux enregistrements et collectages écrits.

Sa démarche vient d’un constat: beaucoup de régions en France et en Europe ont une connaissance de leurs répertoires traditionnels, mais qu'en est-il dans le Nord de la France ? Quels étaient les thèmes et mélodies chantés par nos pairs, les ouvriers et mineurs, les carillonneurs, les carnavaleux et les baraquins?

Elle sera accompagnée tout au long de son trajet par des amis musiciens et poètes du Nord ou originaires du Nord qui comme elle sont soucieux de transmettre leur histoire et de partager leur musique : Marie Séguier (flûtiste et chanteuse), Margaux Liénard (violoniste), Ariane Cohen-Adad (violoniste, altiste et chanteuse) et Jacques Bonnafé (auteur, compositeur) en lecteur et voix off.

 

DATES / BILLETTERIE

Une question ? Consultez notre F.A.Q

Vente de billets en ligne

Séances scolaires & Groupes

15h / Format réduit 35 minutes

Ouverture d’une billetterie sur site ouverte à tous les publics en fonction des places restantes (info contact : 06 62 75 80 94)

Date VILLE Lieu flottant
25 juin 15h JEUMONT Place du Pont Noir
28 juin 15h AULNOYE-AYMERIES / BERLAIMONT Écluse VNF, Chemin de Halage, 59620 Aulnoye-Aymeries
29 juin 15h MAROILLES / LOCQUIGNOL Écluse Hachette, Chemin de l'écluse 59530 Locquignol
30 juin 15h LANDRECIES Parc, Avenue Dumey
1er juillet 15h CATILLON-SUR-SAMBRE Rue de la Gare
2 juillet 15h ETREUX / BOUÉ Parking sur la Sambre, Rue de l'éclaireur de Nice, Etreux
6 juillet 15h BRISSY-HAMÉGICOURT

 

Comment t'es venue l'idée de ce nouveau spectacle flottant ?

L'été dernier à Marcoing, nous avons joué sur le canal de Saint-Quentin, un élu de la région est venu me voir à la fin du spectacle, assez enthousiaste, me disant que comme je venais de Denain c'était dommage de ne pas y passer, surtout que c'est un coin qui ne demande qu'à être valorisé. C'est simplement de là qu'est née l'idée d'une tournée sur l'Escaut. En contactant les VNF il s'est avéré que la Sambre allait être inaugurée en juin, le projet leur a tout de suite parlé et s'est développé grâce à ça. Ensuite, d'un point de vue artistique, il fallait que j'y trouve du sens, c'est de là que mes recherches et mes envies m'ont amenées à la musique traditionnelle du Nord. Je trouve en effet que le patrimoine musical traditionnel est peu connu dans ma région et c'est par un hasard assez incroyable que j'ai été mise en contact avec Margaux Liénard, violoniste qui fera partie de la tournée, qui s'est intéressée de près au collectage de la musique de l'Avesnois, du Hainaut et de Thiérache. Je redécouvre grâce à ce projet un peu de l'histoire des habitants de ma région, un peu de leurs traditions...

 

Différents invités vont te rejoindre sur cette tournée... peux-tu nous en dire plus ?

Pour l'équipe de musiciens, j'ai choisi d'être accompagnée par des amis désireux de faire connaître les musiques traditionnelles de cette région et aussi aventureux de ce genre d'expériences.

La plupart sont originaires du Nord ou ont une grande connaissance des musiques traditionnelles qui ont eu une influence dans le Nord grâce à l'immigration : polonaise et roumaine notamment mais pas uniquement. Avec la présence des mines il y a eu beaucoup de flux migratoires dans la région et nous tenons à rendre hommage à ces communautés qui ont fait l'histoire. Nous chanterons aussi bien les géants des ducasses que des chants qui ont été collectés dans le Hainaut, puis ont voyagé jusqu'au maghreb pour revenir emprunts de touches orientales. Nous évoquerons les polkas, les mazurkas, issues de la culture polonaise mais aussi les fêtes qui pouvaient se tenir dans les villages à une certaines époques. Bref, je voulais m'entourer de musiciens et d'un capitaine de navire qui seraient sensibles à défendre le patrimoine de cette région.

 

"Canal Wouters" embarque à bord du Catapiano. Que t'inspire ce piano flottant ?
Nous serons à bord du catapiano, avec une barge pour accueillir une partie des musiciens. Nous aimons beaucoup ce dispositif, un peu hors de l'eau, majestueux, et permettant de vraiment être à l'aise musicalement de part sa stabilité et son ponton pouvant accueillir un autre musicien que le ou la pianiste.

 

Tu es artiste associée du pianO du lac depuis plusieurs années… que préfères-tu dans le fait de jouer sur l’eau ?

Ce que j'aime dans le fait de jouer sur l'eau habituellement c'est que je redécouvre et me penche sur un répertoire classique dédié à cet élément : l'eau. Jouer Ravel, Debussy, Fauré, Mompou dans ce contexte et faire découvrir ces musiques à des spectateurs qui ne savent pas à quoi s'attendre ou ne connaissent pas forcément ces répertoires, ça permet de faire passer des choses, des instantanés, des images un peu hors du temps et j'y trouve beaucoup de plaisir.

C'est un moment de partage entre le spectateur, la nature et le piano qui peut être étourdissant. La tournée prévue en Juin va être vraiment différente pour plein d'autres raisons et il me tarde vraiment de goûter au plaisir qu'elle va me procurer.

- Propos de l'artiste Cécile Wouters

Cécile Wouters - piano, chant

Née en 1986 à Denain, dans le Nord, Cécile s'éprend de la musique de Beethoven et commence le piano à l'âge de 8 ans au conservatoire municipal de sa ville. Elle intégrera ensuite le conservatoire de Valenciennes avant d'aller se perfectionner à Lyon où elle obtiendra son DEM et un Diplôme d'Etat de professeure de piano.  Elle enseigne cinq ans à l'ENM de Villeurbanne, au conservatoire de Vienne et actuellement au CRR de Saint-Etienne.

Parallèlement, elle accompagne des projets comme entre-autre : Noémie Lamour, spectacle autour de la musique classique porté par les JMFrance, Fred Radix le siffleur ou encore Wendy Martinez.

Elle est également membre intégrante de la compagnie "Une autre Carmen" en partenariat avec la clé des chants (association des Hauts-de-France visant à promouvoir l'art lyrique) et la compagnie du Piano du lac.

Après plusieurs tournées à sillonner les lacs de France, elle a le projet de naviguer sur la Sambre et l'Escaut en Juin 2021 avec son piano-trimaran en embarquant quelques-uns de ses amis dans cette aventure.

Margaux Liénard - Violon, Hardanger d’Amore

Margaux Liénard est née en 1988 dans l’Avesnois, dans une famille de musiciens. Dès 6 ans, elle commence son apprentissage dans l’école de musique de son père, puis étudie aux Conservatoires de Valenciennes et de Lille, où elle obtient son Diplôme d’Études Musicales en 2007 en cursus classique, et où elle suivra le cursus jazz et musique irlandaise avec en parallèle une année d’étude à Paris au conservatoire du Xème.

Dès cette époque elle découvre les musiques traditionnelles grâce à l’influence de violonistes comme Vincent Leutreau, Christophe Declercq, Gabriel Lenoir ou Jean-François Vrod.
Passionnée des “musiques vivantes” et improvisatrice puisant son inspiration dans les musiques traditionnelles d’Europe nord-occidentale (Irlande, suède, centre france...) elle s’intéresse toutefois à d’autres musiques plus orientales et développe ainsi un jeu de violon très personnel qu’elle met au service de projets tout aussi métissés. De la musique tibétaine avec Résonance d’exil(s) aux musiques anatoliennes avec Zeyli Neyli, en passant par le blues irlando-bulgare avec Belledonne et un retour aux racines irlandaises avec Ramble Ditties, tous sont des projets forts musicalement et humainement...

De 2008 à 2015, elle enseigne le violon traditionnel au centre de Formation Cric Crac compagnie à Villeneuve d’ascq (59), à l’école de musique Mélodie d’Hautmont (59) et à l’école de musique Mélodie de Champtoceaux (49). Elle anime aussi des ateliers de manière ponctuelle dans les écoles et des stages.

Ariane Cohen-Adad - Violon, alto, chant

Ariane Cohen-Adad est née à Lyon dans une famille de musiciens mélomanes. Elle puise son inspiration au plus près de l’âme, de sa dimension expressive, et se plaît à transcender son jeu de violon au-delà des notes.

Son parcours éclectique entre la musique classique (Diplôme d’Etudes Musicales en violon classique, écriture et formation musicale des Conservatoires de Lyon et Villeurbanne, licence de musicologie à la Sorbonne (Paris) ) et les musiques traditionnelles (CMTRA) lui permet de trouver une liberté et de s'adapter à de nombreuses formations musicales. Initiée par son père à la musique klezmer, elle a tourné pendant près de quinze ans avec la formation Dibouk, sur les planches de bals comme à la scène.

Sa rencontre avec David Brossier est déterminante dans sa spécialisation sur les répertoires des Balkans, et l’a conduit à jouer aujourd’hui au sein de son ensemble à cordes Quintet Bumbac. Elle parcourt également la scène musicale avec Szabadsag un duo qui mélange bluegrass et klezmer et qui l’amène à découvrir et rencontrer Casey Driessen. Ce dernier influencera fortement vers de nouveaux modes de jeux rythmiques et percussifs qu’elle s’approprient et réinventent pour développer son propre mode de jeu original.

Ayant parfait sa formation avec un Diplôme d'Etat pour l'enseignement du violon et des musiques traditionnelles (CEFEDEM, Lyon) et un certificat en Art-thérapie, elle s’intéresse de près aux thématiques de mémoire et de transmission à travers l’art.

Marie Séguier - Flûte traversière

Musicienne depuis son plus jeune âge, Marie Séguier se forme en flûte traversière au sein de différents conservatoires où elle suit tout le cursus classique (flûte, musique de chambre, écriture, culture...). Elle entre par la suite au CEFEDEM AuRA à Lyon et obtient son Diplôme d’Etat de professeure de flûte traversière. Elle y découvre également la musique traditionnelle, et plus particulièrement le chant traditionnel, qui la fascine. Tout en continuant à se former en musique ancienne (traverso) et à se passionner pour le chant, elle enseigne depuis plusieurs années la flûte traversière en école de musique et conservatoire.

Ses inspirations multiples l’amènent constamment à la recherche de passerelles entre les différents arts. La création collective lui est chère en ce qu’elle permet d’explorer ou de créer ces liens, de faire dialoguer des arts et des artistes et de révéler leurs complémentarités. Elle est ainsi à l’origine de projets divers où elle alterne entre chant et musique (spectacle de rue, théâtre musical, musique ancienne…). Par ailleurs, elle fait entendre ses origines polonaises à travers le chœur de chant traditionnel féminin Parzenice, qu’elle crée en 2019, où elle (re)découvre cette culture qui lui est chère et l’univers de la musique traditionnelle.

Née à Lille en 1995, Marie Séguier espère avec la tournée sur le Canal de la Sambre un retour aux sources qui l’enthousiasme particulièrement puisqu’elle n’a que très peu eu la chance de retourner dans le Nord de son enfance.

Tomàs Mancini - Sonorisation

Né en 1995 à Buenos Aires, Tomàs Mancini grandit en France et trouve vite sa voie dans la sonorisation, alliant ses passions éternelles, la musique et la technique.

Sillonnant la France chaque été depuis 2016 avec le Piano Du Lac, il s’efforce de rendre sensible à tous la puissance d’un piano qui flotte sur l’eau.

Basé à Saint-Étienne le reste de l’année, il exerce dans la sonorisation et la création sonore sur divers projets théâtraux et musicaux, terrestres.

Thomas Wouters - Capitaine

Né à Lille en 1986, Thomas grandit dans le nord et jusqu’à ses 18 ans, son expérience de la navigation se limite aux récits des son grand-père et de sa mère sur les différents cabotages qu’ils ont effectué bien souvent en direction de l’archipel des Glénan. Sous l’impulsion de son père (lui aussi passionné sur le tard), il commence son apprentissage de la voile avec l’association les Glénans et découvre de lui-même ce lieu unique et si bien connu des marins. Quelques années plus tard, son diplôme de chef de bord en poche, il enseigne bénévolement au sein des Glénans.

LES AUTRES SPECTACLES EN TOURNÉE