le spectacle

with Pas de commentaire

29022401160_677d355452_z

un pianO, une plage, un lac.

Une soirée sur le rivage pour se laisser bercer par le flot d'un récital classique, d'une improvisation au fil de l'eau, d'une voix ensorceleuse, poétique ou espiègle, d'un violoncelle flottant et d'étranges instruments aquatique.

 

Du 27 mai au 26 juin: Evelyne Zou Ligeret, Adrien Merer, Cécile Wouters, Voël

Du 27 juin au 6 août: Delphine Coutant, Cédric Granelle, Daniel Trutet, Voël

Du 7 août au 17 sept: Monica Cofino, Xavier Ferran, Philippe Séranne, Patrick Buret

Du 18 sept au 1° oct: Monica Cofino, Philippe Séranne, Voël, Delphine Coutant

 

Une expo itinérante accompagne notre convoi et est à découvrir à l'entrée de la plage

Du 5 au 16 juillet, le piano perché rejoint la caravane pour la remontée de la Loire, un récital pour voix, piano et violoncelle coproduit avec comme le Café

 

Du 27 mai au 26 juin:

Voel

voel trompette

Voel est un artiste musicien obsédé des pianos... Retrouvé bébé dans un piano à queue dérivant sur le Rhône, il n’aura de cesse de faire voyager et faire vivre à ces mastodontes de salons des aventures humaines et sensitives. Il recueille les pianos délaissés, les oubliés des greniers pour leur donner une nouvelle vie. Il les équipe pour pouvoir se déplacer en toute liberté, les affuble de flotteurs pour qu’ils puissent nager, les imperméabilise pour jouer au fond des lacs ou les suspend dans les arbres, persuadé qu’ils y sont nés. Avec un savoir faire chirurgical, il leur ajoute des fioles et des tubes pour qu’ils deviennent pianococktails, pour partager l’ivresse de leur musique. Ses pianos promeneurs accueillent les mains des pianistes du monde pour d’incroyables rencontres musicales.

Zou

zou changez d'air 2Evelyne Zou Ligeret Pour les plus curieux d’entre vous je pourrais vous parler de mes aventures dans le théâtre de rue et le cirque. Jeune, j’ai passé 2 ans en école de cirque à faire des pompes et des tractions afin d’accomplir des prouesses hors du commun sur un trapèze. Puis j’ai commencé le clown. C’est à cette époque (2005) que je compose et chante au sein du duo les 2 Moizelles de la Chorale Municipale de St Benêt La Chipote. Bien plus tard, en 2012, j’arpente deux ans les couloirs de l’Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne afin d’affiner ma plume et ma corde vocale, puis la technique originale «un piano, 2 doigts, 4 notes, un maximum de bruit». Pour mon dernier spectacle, «Chanson con mais pas que», je me suis plongée dans l’encyclopédie de la chanson française, j’ai répété les chorégraphies des plus grands, dévoré des dictionnaires de rimes et de synonymes, noirci des tonnes de pages... ça y est, je suis prête.

Cecile Wouters

Cecile WoutersPortée par un amour d’enfance pour la musique de Beethoven, Cécile débute l’étude du piano à l’âge de 8 ans. Tandis qu’elle parfait sa connaissance de la musique classique à l’ENM de Villeurbanne, elle se rapproche de la chanson et de la musique actuelle en se produisant dans diverses formations dont Noémie Lamour (sélection JMF 2017) Nico*, Pierre Pierre. En 2015 elle monte son propre projet Inocturen basé sur des textes poétiques de son père, puisant dans la musique française du XXème siècle ainsi que dans le jazz et le métal. Son parcours pédagogique aussi éclectique que ses influences l’amènent tout naturellement à passer un Diplôme d’Etat au CEFEDEM Rhône Alpes qui lui permettra d’enseigner à l’ENM de Villeurbanne et au Conservatoire de Musique de Vienne.

 

Adrien Merer

adrien Merer2Tombé très jeune dans la musique avec l’apprentissage de la guitare, c’est toujours le son qui sera le fil conducteur d’Adrien Merer. En parallèle d’une formation théorique en physique fondamentale puis en acoustique, il a appris le son dans des salles de concert et au conservatoire en électroacoustique. Après le monde de la recherche et une thèse au laboratoire d’acoustique de Marseille, il a choisi le monde du spectacle en tant que technicien son pour le concert, le studio et le spectacle vivant, notamment avec l’association Acousmie et divers compagnies de Paca et RhônesAlpes (Skappa & associés, les Boulons en Papillons, Tout en vrac, les Tubercules....) Contrebassiste, bassiste et compositeur dans différentes formations comme, Marengo dub, La Résille et Babel Buëch Madam’, un nouveau virage vers la musique s’amorce en 2015 avec le projet d’une création en solo et l’effervescence autour du Flying Frenchies band. 

Du 28 Juin au 6 Août

Delphine Coutant

P1060517 Violoniste de formation, elle écrit et compose ses premières chansons en 2001. En 2002 sort son premier album Alouette, qui lui vaut en 2003 une sélection aux Découvertes du Printemps de Bourges. Son deuxième album, Comme le café empêche de s’étendre, sort en 2005. En 2007, elle monte, avec le chanteur Hugues Pluviôse avec lequel elle collabore depuis 2002, la compagnie «Comme le café», structure de production et diffusion de leurs spectacles. En 2009, elle réalise un troisième opus très personnel, La marée, puis en 2012, Parades Nuptiales. En parallèle de son activité d’auteure compositrice interprète, elle s’investit dans de multiples collaborations (Jean-Lux Annaix, Monique Hervouët..), alliant musique, théâtre, danse contemporaine. En 2013, elle s’associe à l’auteure interprète Ana Igluka et la documentariste sonore Cécile Liège pour créer Autour de Beauvoir / Entre nos mains, galerie de portraits de femmes d’hier et d’aujourd’hui, connues ou inconnues. Elle a également une approche de la création empreinte d’un lien fort avec la nature, influencée par son activité de paludière dans les marais salants de Guérande. En 2009, Delphine Coutant crée avec le violoncelliste Daniel Trutet, la chanteuse Maude Trutet (Mood) et les élagueurs de l’association Ozarbres, le Concerto Perché, spectacle musical en suspension dans un arbre. Depuis 2013, réunissant artistes et paludiers, elle organise chaque année, durant la saison de sel, un concert sur sa saline.

Cédric Granelle

P1050853 Cédric Granelle est pianiste, improvisateur et compositeur. Formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il cultive son éclectisme avec passion, travaillant aussi bien dans le domaine du jazz que dans la musique classique. Présent dans de nombreux clubs et festivals de jazz avec son quartet, il enregistre en 2011 Gris Bleu (Trio), en 2012 Sans plus attendre (quartet), et participe à de nombreuses créations théâtrales (Rutabaga swing au théâtre du petit Montparnasse).  Actuellement professeur d’Ecriture Musicale au CRR de Lyon et au CEFEDEM Normandie,  ses recherches l’ont conduit récemment à découvrir l’extraordinaire richesse du répertoire américain des années 20 et 30 et son fameux « Stride » (Fats Waller, Willie the Lion Smith). Il vient d’enregistrer un CD « Music maestro please ! » et propose depuis peu des récitals autour de ce style jubilatoire...

Daniel Trutet

photo daniel trutetC’est à 16 ans qu’il débute la guitare en autodidacte, puis se professionnalise en tant que guitariste/chanteur. Il entre à 26 ans au conservatoire de Cholet pour étudier le violoncelle pendant sept ans. Après la création du Studio Osiris où il accueillera derrière la console Philippe Katerine, Yannick Jaulin, Kenny Wheeler, Mukta, Baptiste Trotignon, Médérik Colignon…il intègre aux violoncelle-basse-mandoline la Cie Théâtre de Nuit de Jean Luc Annaix jusqu’en 2001. Entre temps il s’installe à Nantes & accompagne Ronan Robert Réunion (trad-jazzcontemporain), Delphine Coutant (chanson), Kwal / Vincent Loiseau (hip hop / slam). En 2002 il fonde le duo ANDA sur ses compositions aux ambiances cinématographiques et chorégraphiques. Il continue néanmoins à jouer dans d’autres formations, et participe ou réalise plusieurs albums en tant que musicien/arrangeur/ingé-son (Lo’Jo, Smooth, Kwal, Nouvel R, Delphine Coutant...) En 2011 il rejoint le collectif nantais Madame Suzie Productions au travers de la Cie Les Pilleurs d’Epaves pour laquelle il fera la création musicale du spectacle «Présents» En 2013, début de l’aventure en solo avec son projet Cellodan’ (violoncelle, voix, percussions, boucles). Puis il rejoindra le quatuor à cordes The Whalestoe Attic de la violoniste Morgane Houdemont..

du 8 Août au 17 septembre

Philippe Séranne

P1060522

Voyageur lent par monts et par mots, Philippe Séranne est auteur, compositeur, pianiste et chanteur dans la sauvage beauté alpesudienne de la gare de Veynes, point de départ du monde. Son premier album « Saltimbanque mondialisé » est publié en 2008 par les éditions Gros Textes sous la forme d’un livre-cd illustré à l’encre par Johan Troïanowski. En 2012, « Je suis le fou » réunit orchestre, fanfare, choeurs et machines dans un nouvel opus arrangé et réalisé par le compositeur lyonnais Serge Folie. Côté scène, Philippe Séranne se partage entre tournées solo à vélo chez l’habitant, concerts dessinés en trio ou quartette, la folle aventure du festival FestiFaï et du train artistique le Veyn’art emportant chaque été son équipage de saltimbanques et plasticiens sur les lignes des Alpes... et le théâtre de nature suprême : le piano flottant.

Monica Cofino

ola-flotante-grande copia Danseuse, performeuse et productrice artistique, diplômée du Conservatoire National de Madrid dans les disciplines danse classique et danse espagnole, elle parfait sa formation au Centre Chorégraphique de Léon, à l’Institut de Théâtre de Barcelone et enrichit son apprentissage à Budapest, Vienne, Berlin, Bruxelles, Paris, San José du Costa Rica et Amsterdam. Elle explore divers champs de la danse contemporaine, collabore avec des créateurs vidéo, danse pour les artistes Marcelï Antunéz, Cuco Suárez, Jordi Val-lamora, Annie Sprinkle… assiste Delphine Coutant, Rodrigo García, Rocio Molina y Carlos Marquerie. Elle cofonde la compagnie Bailarinas Parabólicas et l’espace Pecera Elástica. Elle développe actuellement le projet La Xata La rifa, un laboratoire de recherche qui explore de nouvelles formes de présentation, revendique des circuits nouveaux et des temps nouveaux dans l’art, interroge le regard du spectateur et répond à d’autres mécanismes de financements. Elle organise dans les Asturies la 5è édition du La Xata La Rifa Festival et fait voyager son XataTour, et ses « cowshows » dans de nombreuses villes et villages des Etats-Unis, de Cuba, du Costa Rica de France et d’Espagne. Elle crée des spectacles pour les vaches, une scène flottante pour les vagues, et une comédie musicale industrielle. Elle danse dans des écuries, des aéroports, des trains, des mines. Elle habite, aujourd’hui, dans la gare ferroviaire de Carbayín où elle réalise, crée, propose des ateliers et organise des événements conjuguant développement rural et arts de la scène avec tradition, passion et innovation.

Xavier Ferran

boulon attrapé©Jean Gros-AbadieAprès être passé dans les mains de Jack Starling, ancien pianiste de Bill Coleman lors de ses tournées parisiennes, Xavier Ferran joue dans les bars de nuit de Montpellier puis monte à Paris pour intégrer l’école nationale Louis Lumière. Il y écrit les musiques de plusieurs court-métrages. Parallèlement il rentre au conservatoire national de Rueil-Malmaison et en sort avec une médaille d’or d’Analyse, un prix SACEM et un amour accru pour la découverte sonore. Il crée dans la foulée le quartette Kétoud. Il découvre le théâtre en rencontrant Jean-Claude Bolle-Reddat, puis en travaillant avec Christian Benedetti, Eugène Durif, Renaud Maurin et Michel Lopez qui l’introduit au théâtre improvisé Dans le même temps il multiplie les rencontres avec des chorégraphes comme Serge Ricci ou Martine Harmel. Le travail du corps prend une vraie place dans ses créations au point d’être embauché comme danseur par la chorégraphe Sarah Llanas. David ElKaïm (créateur de la série Ainsi soient-ils) lui écrit son premier spectacle solo fin 2008 «Tombé dans l’piano», sorte de work on progress qui s’est achevé au printemps 2016 par un nouvel opus mis en scène par Sylvain Nova : «Sérénade pour pianiste inachevé».